Conseils d’expert : Comment bien entretenir son toit en hiver

C’est en hiver que votre toiture est la plus maltraitée par les conditions météorologiques. Le vent, la glace et surtout la neige peuvent causer des dégâts à votre toiture.
Pour éviter d’appeler votre assurance et pour allonger la durée de vie de votre revêtement, un entretien au cours de la saison est primordial.

Nos experts couvreurs certifiés BP vous partagent leurs conseils à respecter pour garder votre maison à l’abri sous un toit en parfait état.

4 conseils pour une toiture en parfait état en hiver

1. Déneigez votre toiture! Pourquoi le faire et quand le faire?

Pour éviter tout risque d’accumulation excessive de neige / glace sur votre toit, le déneigement occasionnel de votre toiture est fortement conseillé.

Nous vous conseillons de déneiger lorsque les conditions météo sont favorables.

En général, une toiture peut résister à une charge de 20 livres / pied carré, ce qui représente :
– 4 pieds de neige fraîche
– 2 pieds de neige compacte
– 4 pouces de glace

Une fois ces limites atteintes, votre toiture peut s’affaiblir.
Voici les signes d’un enneigement trop important :

  • Les portes et fenêtres sont plus difficiles à ouvrir / fermer
  • Des fissures apparaissent sur vos murs intérieurs
  • Votre plafond est déformé

Si un seul de ces signes fait son apparition dans votre maison, nous vous conseillons de ne plus attendre avant de déneiger votre toiture.

De plus, la neige accumulée sur le bas de votre toiture favorise la création d’amas de glace et donc l’infiltration de l’eau retenue, comme nous le voyons dans notre article sur l’importance de la protection d’avant-toit.

2. Ne pas « piocher » sur le toit

Oui, il faut déneiger votre toiture, mais n’allez pas prendre des risques insensés pour autant!
Par exemple, ne montez pas vous-même sur votre toit enneigé armé d’une pelle (et encore moins d’une hache!). En plus de mettre votre sécurité en péril, vous risqueriez d’endommager votre toiture en « piochant » ou « creusant » trop et cela aura l’effet inverse de pourquoi vous avez sorti votre échelle.

Utilisez plutôt une pelle télescopique ou un râteau de toit pour déneiger votre toiture. Ces outils, que vous pouvez trouver aux alentours de 40 $, vous permettent de rester bien au sol pour déneiger votre avant-toit et ne risquent pas d’abîmer votre revêtement de toit. On recommande même de laisser une couche de neige sur le toit pour ne pas briser la toiture (en arrachant des granules, par exemple).

3. Vérifier l’écoulement de l’eau par les gouttières

Quand il y a redoux, une bonne partie de la neige fond. Et c’est ici que votre protection d’avant-toit et vos gouttières jouent un rôle primordial.
La neige fondue ne doit pas se transformer en glace ou en eau stagnante!

Durant le redoux, vérifiez donc que l’eau coule par les gouttières.

Si aucune eau ne coule par la gouttière, c’est probablement signe que :

  • La neige fondue est bloquée et ne s’y rend pas
  • La neige s’écoule via un autre endroit

Dans les deux cas, on peut craindre une infiltration, des dégâts, etc.

Pour éviter cela, vérifiez bien que vos gouttières ne soient pas obstruées par de la glace et que la neige fondue puisse bien s’y rendre tout autour de la toiture.

4. Faire appel à un expert

Évidemment, rien n’est plus sûr pour éviter les blessures ou les dégâts sur votre revêtement que de contacter un professionnel. Il s’agit de la personne la mieux outillée pour réaliser le déneigement de votre toiture dans les règles de l’art.

Avec les bons outils et une technique professionnelle, le déneigement sera plus rapidement réalisé et parfaitement propre. Vous ne savez pas vers qui vous tourner? Utilisez notre outil de localisation pour trouver un couvreur certifié près de chez vous. S’il n’offre pas un service de déneigement, il saura sans doute vous recommander un professionnel de qualité pour réaliser cela.